L'atmosphère de naissance

Les besoins physiologiques de la femme qui enfante
L'accouchement est mené par la partie la plus archaïque de notre cerveau, la partie primitive, celle que nous partageons avec tous les animaux.
Pour comprendre les besoins de la femme qui enfante, il est important de revoir la physiologie de l'accouchement lui-même.
Dans cette partie du cerveau nous trouvons deux vielles structures, l'hypothalamus et la pituitaire, elles travaillent comme des glandes et libèrent les hormones nécessaires à l'accouchement : l'ocytocine, les endorphines et la prolactine (l'hormone de la lactation). Afin que cette partie ancestrale, primitive de notre cerveau fonctionne correctement, elle ne devrait pas être dérangée par les manifestations de la nouvelle partie de notre cerveau (celle qui nous diffère des mammifères),
celle qui nous permet de penser : le neocortex.
Si le neocotex est stimulé par des situations créatrices de peur, de stress, d'anxiété ou d'inconfort, la production des hormones de naissance est ralentie, voir stoppée.
Enfanter c'est donc instinctif, inné...
C'est une expérience que notre corps 'sait' faire. Si on ne le dérange pas!
Enfanter c'est donc ETRE et ne plus penser, contrôler, analyser ... ou toutes autre actions liées au neocortex.
Laisser cette nature instinctive et sauvage nous envahir est, selon moi, primordial pendant l'accouchement. Pour cela, être dans un environnement favorable, qui ne stimule pas le neocortex donc, est un droit que chaque femme devrait pouvoir accéder.
femme enceinte accouchement naturel
@helenapcooper
Toutes les femmes qui enfantent ont donc besoin :
1
Intimité
Se sentir observée peut stimuler le neocortex. Afin de se sentir libre d'agir comme elle le désire et de vraiment se laisser aller, la femme ne devrait pas de sentir épiée, regardée et étudiée sous toutes les coutures. Les femelles mammifères qui sont généralement actives durant la journée, ont tendance à donner naissance la nuit. Beaucoup de mammifères, tels les chimpanzés, préfèrent prendre de la distance avec le groupe lorsque l'heure est venue.

* Pour limiter les nombreuses intrusions de l'équipe médicale, vous pouvez exprimer ce souhait d'intimité à votre compagnon et à votre doula.

* Vous pouvez aussi apporter un long paréo avec lequel votre partenaire pourra vous couvrir, notemment lorsque vous adoptez des positions comme celles à quatre-pattes.

2
Sécurité
Peur, stress, anxiété génèrent la production d'adrénaline, une hormone qui a tendance à inhiber la production des hormones de l'accouchement. Il est essentiel de préserver la femme qui enfante de toute situation stressante. La femme doit se sentir entre de bonnes mains, entourée de personne qu'elle connait (le partenaire, la sage-femme, la doula)

* Vous pouvez apporter des objets personnels à la maternité: une couverture et/ou un coussin imprégné de l'odeur de la maison. Une odeur familière et agréable peut vous rassurer.
3
Lumière douce
La lumière est un élément qui stimule le néocortex. Comme lors de moments intimes, la femme qui enfante généralement préfère une lumière tamisée, plutôt qu'une lumière violente qui l'expose aux regards extérieurs.

* A la maternité, n'hésitez pas à fermer les rideaux. Les sages femmes ont habituellement des lampes de poche pour vous ausculter.

4
Silence
Parler, poser des questions à une femme pendant le travail, c'est la déconcentrer, la sortir de sa bulle. Sauf si elle veut communiquer, il est important de ne pas la déranger. Des mots d'amour et d'encouragements peuvent être dit, à moins qu'elle exprime son souhait de silence total.
5
Chaleur
* A la maternité, n'hésitez pas à demander que le thermostat soit augmenté si nécessaire.

Si c'est autorisé là où vous donnez naissance, l'eau peut être un bon remède pour soulager la pression des vagues. Si vous le voulez, ou si le travail est un peu long, n'hésitez pas à prendre un bain. La température de l'eau doit être aux alentours de 37 degrés.
UNE AMBIANCE

Tous ces éléments; l'intimité, la sécurité, la lumière douce, le silence et la chaleur, permettent d'instaurer une atmosphère cosy, presque romantique...

Rappelons-nous que pour que l'enfantement est lieu, il faut que nous produisions une hormone appelée ocytocine (appelée l'hormone de l'amour, qui par ailleurs agit aussi sur la confiance, l'empathie, la générosité, la sexualité, le lien conjugal et social).

Nous voulons donc inciter et soutenir la production de cette hormone.

Pour cela, créer une ambiance, un antre d'accueil pour l'arrivée de notre petit peut faire une belle différence. Même celles qui souhaitent accoucher à la maternité peuvent 'arranger' et 'décorer' leur salle de naissance.
Il est conseillé de s'approprier les lieux afin de s'y sentir comme chez soi.
J'avais moi-même apporter des bougies, des huiles essentielles, de l'huile de coco, un paréo, de la musique... pour la naissance de mon deuxième enfant à la maternité!

On n'accouche pas tous les jours, autant en faire une événement spécial si les conditions le permettent !


Laisser la partie archaïque de notre cerveau s'occuper de notre accouchement, revient à avoir confiance en sa propre capacité à enfanter, à être capable de laisser notre louve intérieure sortir de sa caverne ...

Qu'avez-vous pensé de cet article?
Vous êtes-vous autorisée à 'emménager' la salle de naissance, pour vous y sentir à l'aise? Comment voyez-vous votre endroit de naissance parfait?
N'hésitez pas à commenter!

Et si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager ! Merci et à bientôt!
Restons en contact !
Ne loupez pas les prochains articles du blog, et autres événements d'AMMA SOUL!
Made on
Tilda