Allaitement

Mythe : allaiter plus de 3 mois n'a pas d'intérêt

Les avantages de l'allaitement sont d'autant plus grands que l'allaitement dure plus longtemps.

En France, l'allaitement « de 3 mois » était lié à la durée du congé maternité : bien des femmes arrêtaient l'allaitement pour reprendre leur travail. Heureusement cela est de moins en moins vrai : nombreuses sont celles qui continuent d'allaiter tout en exerçant une activité professionnelle.

Ivette Ivens
En Europe du Nord, une grande proportion des mères qui ont choisi d'allaiter leur bébé à la naissance l'allaitent toujours à 1 an, qu'elles aient ou non repris leur travail.

En Suède, 78 % des bébés de 6 mois et 31 % des bébés de 1 an étaient allaités en 1999.

Dans une brochure éditée par le ministère de la Santé dans le cadre du Programme National Nutrition Santé, Allaitement maternel. les bénéfices pour la santé de l'enfant et de sa mère, il est dit : "L'allaitement maternel exclusif permet une croissance optimale au moins jusqu'à l'âge de 6 mois. Il n'y a pas de raison d'introduire d'autres aliments avant cet âge, comme l'OMS le recommande, en insistant sur le fait que l'allaitement peut être poursuivi jusqu'à l'âge de 2 ans ou même davantage, selon les souhaits de la mère, à condition d'être complété par la diversification alimentaire à partir de l'âge de 6 mois."

Il n'y a pas de durée d'allaitement "normale" : chaque femme doit pouvoir vivre avec plaisir l'allaitement dont elle a rêvé.

Source : site de la Leche League
Made on
Tilda